Mosadeq Sahebdin s’exprime au sujet des objets connectés

Le directeur de la Consommer Advocacy Platform s’est exprimé au sujet du danger que représentent les objets connectés aussi bien pour les consommateurs que pour les vendeurs. C’est justement à l’occasion de la journée internationale du droit des consommateurs que le patron de la CAP a interpellé les vendeurs et les consommateurs à ce sujet.

Une interpellation relative au thème de la célébration

La journée internationale du droit des consommateurs de cette année est placée sous le thème de « produits intelligent de confiance ». À cet effet, Mosadeq Sahebdin a pris la parole pour sensibiliser les vendeurs sur les dangers que représente les objets connectés pour la santé des consommateurs y compris la leur. Après avoir visité plusieurs commerces de Maurice, il dit avoir le sentiment des dangers ignorés des commerçants au regard des conditions de vente observées.

Mosadeq Sahebdin continue en soulignant le nombre croissant de smartphones sur le marché international. Un nombre qui est passé de 02 à 04 milliards entre 2004 et 2019. Un chiffre qui ne doit en aucun cas passer inarperçu lorsqu’on sait les dangers auxquels les consommateurs sont exposés.

Data protection Act

Il s’agit ici d’une mesure prise par le gouvernement mauricien en 2014. Cette mesure vise à apporter des solutions précises sur la protection des données et anticiper sur les dangers que représentent justement les objets connectés. Mosadeq Sahebdin conclut en demandant que soit renforcé cette Data Protection Act le plus vite possible. Cet outil dit-il, doit pouvoir répondre aux exigences et s’adapter aux mutations de l’inter-connectivité.

Mosadeq Sahebdin rejoint par Suttyhudeo Tengur

En soutien au directeur du Consommer Advocacy Platform, Suttyhudeo Tengur pense pour sa part qu’il est nécessaire de sensibiliser davantage les consommateurs et les commerçants sur les usages des produits et appareils intelligents. Contrairement à Mosadeq Sahebdin, Suttyhudeo Tengur opte pour une réforme totale de la Data Protection Act.