L’informatique, un employeur majeur des jeunes

Dans le secteur informatique, la demande en main d’oeuvre augmente sans cesse. De plus en plus de personnes, notamment des jeunes, y travaillent. Cependant, il est important pour les gens voulant exercer une activité rémunérée dans les multiples ramifications des métiers informatiques, d’avoir les compétences nécessaires.

Informatique, numérique et télécommunications

L’insertion professionnelle des jeunes diplômés formés par les universités est plus facile et plus importante (en termes de volumes) que celle des non-diplômés. En effet, d’après des statistiques fournies par l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE), près de 62 % des jeunes ayant reçu une formation dans les écoles supérieures trouvent rapidement du travail après leurs études. Autre donnée importante : moins de 10 % de personnes titulaires d’un BAC+5 sont au chômage. L’un des secteurs qui utilise le plus de main d’oeuvre c’est l’informatique et de façon plus globale, les activités liées aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Dans un rapport récent, l’Agence Pour l’Emploi des Cadres (APEC) estime entre 59 000 et 63 000, le nombre de personnes embauchées cette année pour occuper un poste de cadre dans une entreprise. Autre information : 60 % des personnes embauchées sont des jeunes ayant entre une et cinq années d’expérience professionnelle. Ces données prouvent que la promotion de l’emploi pour cette catégorie de la population est une réalité.

Les débouchés du secteur informatique, numérique et des télécommunications sont nombreux :

  • Consultant en informatique,
  • Chef de projet,
  • Administrateur des bases de données,
  • Technicien réseaux,
  • Chargé de la maintenance,
  • Analyste de données,
  • Spécialiste du traitement de grands volumes de données (en anglais Big Data) …

Le secteur informatique est sans aucun doute attrayant pour les jeunes, car il offre de nombreuses opportunités aux plus jeunes afin qu’ils accèdent à des emplois stables. Ces différents métiers apportent aussi une immense plus-value dans l’économie globale, car le numérique dans toutes ses composantes est un des secteurs d’activités les plus porteurs.