Le jeu vidéo est très vite passé d’instrument de distraction à générateur de profit. Les fournisseurs se retrouvent face à une demande intarissable qui est loin de leur déplaire. En fait, de plus en plus de gens se lancent à la conquête de la clientèle des jeux vidéos.

Les revenus générés par le jeu

Investir dans le jeu, ça rapporte ! C’est justement pour cette raison que plusieurs entreprises ciblent et investissent dans ce marché. C’est le cas de SONY (Japon) avec la PlayStation, Microsoft (USA) avec la Xbox et Nintendo (Japon) avec la Wii, 3DS, Switch etc.

Ces consoles se vendent à des millions d’exemplaires. Ces transactions génèrent d’énormes revenus dans les pays d’origine des entreprises qui les fabriquent. À ce sujet, des sources révèlent les montants des revenus générés par l’industrie ludique dans les pays suivants :

  • USA : 23,5 milliards de dollars
  • Japon :12,4 milliards de dollars
  • Chine : 12,4 milliards de dollars

De plus, le jeu est aussi un secteur créateur d’emploi. Aux États-Unis, l’industrie vidéo-ludique a généré plus de 32000 emplois parmi lesquels un nombre élevés de postes de consultants informatiques.

Origine des revenus de l’industrie du jeu

Les entreprises ludiques réalisent l’essentiel de leur chiffre d’affaire grâce à la vente de leurs produits. La demande est importante et constante tant pour les consoles que pour les jeux.

Quand la taille d’une entreprise devient importante celle-ci peut décider d’entrer en bourse et d’accueillir des investisseurs. Ceux-ci investissent des sommes importantes dans l’entreprise et le chiffre d’affaire augmente. Le plus souvent après l’entrée d’une entreprise dans le capital, d’autres investisseurs choisissent également de financer l’activité contribuant à augmenter la taille.

L’industrie du jeu est solidement connectée avec le système financier. Le secteur du jeu tourne à plein régime. Ce secteur d’activités est de plus en plus concurrentiel. Les entreprises ludiques se doivent alors de s’entourer d’experts tels que les consultants informatiques pour rester compétitives.